Spectacles accueillis

Le 16 février à 20h30.

« Boeing Boeing. » une comédie de Marc Camoletti.

Tous les avantages de la polygamie, sans aucun de ses inconvénients : Bernard a trouvé la solution. Ses maîtresses-fiancées sont trois hôtesses de l’air, de trois pays et de trois compagnies différentes. Le tout est d’harmoniser les horaires. Cette belle mécanique se déroule sous la houlette bougonne mi-réprobatrice, mi-admirative de Berthe, la, très bonne, bonne et devant l’ami d’enfance, Robert, qui rêvaient de mariage-pépère ! Le grain de sable vient du Progrès : un nouveau Boeing, plus grand, plus puissant… et plus rapide. Ce qui devait arriver arriva : les horaires se télescopent…

 

Le 2  février à 20h30

Le Mari, la Femme et la Mort

Une comédie en trois actes d’André Roussin.
Présenté par l’Archicote.

            Arlette a épousé pour son argent, un bouseux qu’elle croyait près de la tombe, mais il est solide et l’amour ébloui qu’il porte à sa parisienne d’épouse lui donne une vigueur encore plus grande !

            Pour parvenir à ses fins elle ne voit qu’une solution : se débarrasser du mari !

            Tuer sa femme ou son mari est très banal !          Mais si on croit que c’est si simple !!!
Un beau succès de L’Archicote à La Licorne.!

************

Soirée de le B.A.U. à La Licorne le 19 Janvier

Une bien belle soirée ce 19 janvier, avec une équipe gaie qui décline en chanson et sur tout les tons les bienfaits de la maladie…. Tout cela accompagné par une guitare et un bugle et mis en scène avec beaucoup d’humour. Et on s’aperçoit que Molière (le patron) reste d’actualité avec son malade imaginaire.

Il suffit qu’une troupe qui vit sur scène dans l’amitié et le partage : « La B.A.U. » ou « Bande d’Arrêt d’Urgence » vienne pour vivre un moment de joie à La Licorne.

Bertrand Sergent.

 

 

Pendant les saisons 2020/2021/2022/2023.

ERIKA : « Croire au Bonheur »

À La Licorne, ce vendredi 15 décembre 2023,
une belle soirée avec Erika.

Nouveau spectacle, nouvelle affiche et… Nouvelle Erika. Un franc succès pour cette première de « Croire eu Bonheur. » que La Licorne a eu la fierté d’accueillir. Après une heure et demie de spectacle, le public conquis ne voulait plus partir. Il faut dire que son nouveau « seul en scène » est plus mature que le précédent et Erika aussi. Bien sûr, elle utilise son énergie et son sens de la repartie, bien sûr elle joue avec le public et Marie en sait quelque chose, elle ne s’attendait pas à une telle fête !!… Mais les anecdotes se suivent, non comme des sketches, mais plutôt comme des tranches de vie, basées sur des faits réels, ou imaginés, mais toujours drôles. Avec quelques prouesses : des jeux de mots s’enchainant avec aisance. Erika voulait rire avec le public et surtout que le public rie avec elle : pari gagné ! un partage magique !

Vendredi 26 mai :

Calamity Jane

Par la troupe Karambola de Robion

Calamity fut une femme libre et émancipée au destin tragique.

Une véritable figure de l’Ouest américain de la fin des années 1800.

De son expédition dans les Black Hills, ou travestie en homme elle sert sous les ordres du Général Custer, au Wild West Show du célèbre Buffalo Bill, en passant par ses séjours dans la ville de Deadwood, elle est devenue une légende de son vivant !

cette pièce retrace une partie de sa vie à travers plusieurs tableaux.

La team Karambola par ordre alphabétique : Lola Blanloeil, Sylvie Caggia, Lydia Cava, Fantine Dubergé, Catherine Fagniard, Claudine Ginoux, Malika Lorabi, Monique Méguin, Sandrine Moirand, Christine Peyrouse et Christine Serres, Jean François Caggia, Laurent Ginoux, Lionel Grignoli et Eric Paret

Le vendredi 12 mai.

« L’autorisation »

        Par la Cie Chemin des plumes de Jonquières

Le décor représente un dépôt de douane : endroit étrange. Une femme y est assise. A ses pieds, une valise, gonflée. Elle attend …  Un passeport !

L’auteur parle de la société, de l’administration, de ces lois absurdes qui font rire, puis nous agacent, puis … nous bouleversent jusqu’à nous donner un sentiment profond de révolte.

Comment Fédor et Nathalia peuvent s’y retrouver dans leur sentiment l’un pour l’autre ?
Les mots ont-ils encore un sens ?

Une comédie féroce qui oscille entre rire et émotion … Interprété avec beaucoup de justesse par Fabienne Garaud et Jean Claude Villette, qui est aussi le metteur en scène.

Vendredi 28 avril : Le groupe choral

  • « Show en Chœur » de Cavaillon

Le groupe choral « Show en Chœur » de Cavaillon présentera une quinzaine de chansons françaises de son répertoire, arrangées par Françoise Nouguier. Le vendredi 28 avril dans la salle de La Licorne à cheval Blanc. Réservations au 04 90 71 73 42 ou

Vendredi 24 mars : Histoires d’Elles

         Par La Posada de Don Quichotte de Cavaillon

Des petites histoires d’elles, dans la grande histoire du monde qui avance comme des grains de sable, des gouttes d’eau dans l’océan, nécessaires pour l’évolution de l’humanité.

de Valérie GUERRIERI.
avec Valérie GUERRIERI et Mélanie de Fondaumiere
Mise en scène de Alain Guerrieri

Vendredi 17 mars : Jacques Falquet

C’est un conteur québécois Jacques Falquet qui, venant tout droit du Québec, va nous dire son conte : « Le Figuier ».

Au début du XXe siècle, une jeune libanaise renonce au mariage pour suivre le chemin que lui trace un rêve étrange. Ce rêve l’amènera au Canada, où elle trouvera un amour inespéré et une famille inattendue. Un récit qui marie amour, humour et poésie avec une touche de fantastique !

Une belle Histoire, un conteur de talent, la magie du conte, que faut-il  de plus pour vivre un moment exceptionnel ?

Vendredi 10 marsBoire, fumer et conduire vite

         Par la troupe de l’Archicote du Pontet    

Le soir du réveillon du Nouvel An, trois hommes se retrouvent en garde à vue dans un commissariat parisien.
L’un a été interpellé pour ivresse, l’autre, pour avoir fumé dans un lieu public et le dernier, pour excès de vitesse.
Ils ont aggravé leur cas en se rebellant face aux forces de l’ordre.
Face à une avocate commis d’office, ces trois protagonistes, épris de liberté vont devoir remettre en cause leurs modes de vie.
A travers cette comédie, Philippe Lellouche ironise sur une société où se multiplient les interdits.   

Vendredi 24 février : Rosa Blum chante Le blues et le jazz

L’univers musical de Rosa Blum s’articule autour du Blues et du Jazz, et puise son inspiration dans un ensemble d’harmonies et monde très divers, de Nina SIMONE à Leonard COHEN, Keith JARRETT, RAY CHARLES, Aretha FRANKLIN et de tant d’autres créateurs admirables.

Ils se produisent en trio, le piano et la guitare donnant une couleur nouvelle et toute particulière à ces nouvelles compositions.

La salle était pleine et ce  fut une soirée Blues actuel avec une belle voix et des musiciens de talent !

  • Vendredi 20 janvier : « Une heure et demi de retard.« 

Par le Théâtre des Calans d’Eygalières

« Une heure et demie de retard »

comédie de Gérald Sibleyras et Jean Dell

L’histoire : Pierre et Laurence sont invités à dîner. Rien de plus banal. Mais au moment de partir, Laurence a besoin de parler… Ça tombe mal, c’est un dîner important. Rien à faire, Laurence est bien décidée à dire ce qu’elle a sur le cœur. Pierre lui laisse dix minutes… Ça ne sera pas suffisant. 30 ans de vie commune, ça vaut bien une heure et demie de retard !

Vendredi 3 Juin à 20h30 :

« Ça sent le sapin »de Franck DIDIER, par la troupe Rêves en Scène de plan d’Orgon, 

Déjà programmée et reportée pour cause de Covid cette comédie a été jouée au profit du « rire médecin », de plus il y a eu une tombola gratuite.

C’est l’ambiance d’une maison de repos que la pièce va permettre de pénétrer. Mado y connaîtra des coups bas mais aussi de vrais moments de bonheur et de convivialité avec ses nouvelles amies pensionnaires.

Beaucoup de rire au cours de cette soirée: le rire du public bien sûr, celui des comédiens qui se sont bien amusé sur scène pour notre plaisir et le « rire médecin »  auquel la troupe « Rêve en scène » a remis la recette de la soirée pour soutenir leur action.

Vendredi 20 mai à 20h30

« Un ouvrage de dames » par le grain de sable d’Orange

 
D’après une comédie de Jean- Claude Danaud, un bien drôle d’ouvrage pour quatre drôles de darnes. Les hommes en point de mire, à aimer ou hair.
 
Ici, ça grince, dans une comédie fort acérée, une comédie qui lacère les convenances pour notre jubilation !

Vendredi 6 Mai à 20h30 :
« Les pâtissières »
par la troupe: « Le rêve éveillé » d’Orange

Mina, Flo et Lili, les soeurs de la pâtisserie Charlemagne ont dû vendre la maison ancestrale et mettre un terme à leurs activités. Elles reviennent sur le fil des événements, sur les circonstances qui les ont forcées à vendre, retracent le visage d’une époque qui préfère les produits industriels à la qualité fait main. Heureusement, elles ont un ennemi commun : le promoteur immobilier qui a racheté la maison et n’en finissent pas de régler des comptes avec lui.

Vendredi 15 avril à 20h30 :

« La plus précieuse des marchandises »
De  J.C. Grumberg.

par L’albatros de Pernes.

Une sorte de conte, mais interprété avec talent, et la « lecture théâtrale » prend toute son ampleur. Une belle soirée , où le récits de malheurs est teinté de poésie, d’humour et d’espérance.

  • Avec Jean Claude GRUMBERG , on ne sait jamais mais on devine et c’est déjà beaucoup. Conte ou pas? L’histoire de la plus précieuse des marchandises s’écoute autant qu’elle se lit .
  • II est question d’un pauvre bûcheron et d’une pauvre bûcheronne au milieu d’un grand bois,dans le froid et la neige, cela pourrait ressembler au petit poucet , mais non ; car tropde trains passent , qui rappellent une époque atroce ,qui pousse les êtres humains àcommettre des gestes insensés.
  • Aucune morale à tirer de ce conte , juste un peu d’espoir dans l’humanité même dans les pires moments de l’Histoire .

 

« Tout feu, tout femme ! »

Le Vendredi 18 mars à 20h30

Nos amis et voisins de la compagnie Karambola de Robion nous présentent un spectacle fait de sketchs de et par des femmes !  Et mis en scène par Laurent Ginoux :  Une soirée pour rire …. Entre hommes et femmes… !  et surtout entre amis.

« BABY ON THE ROCKS »

Le vendredi 04 mars 2022 à 20h30

Une création Avignon 2021

De Lysa Maro
par Jean-Luc Fleureau et Lysa Maro

Caroline et Quentin se sont aimés. Terriblement. Jusqu’à la haine. Ils ont connu, et commis le pire. Ils se retrouvent vingt ans plus tard..
C’est alors un face-à-face poignant, un dialogue à couteaux tirés fatalement tapissé d’humour noir… Quand plus rien ne justifie les non-dits, la parole se libère. Les révélations glaçantes se réchauffent en affrontant le présent. Mais l’horreur peut-elle se diluer… sans imprégner la scène d’une indicible folie ?
« On ne rit pas de ces choses-là », répète Quentin. Et pourtant !

Une belle interprétation par deux comédiens énergiques  et qui servent avec humour un texte assez … sombre. Humour noir, certainement, mais humour et  on rit !!!  Mais avec une certaine culpabilité : car il est difficile de rire sur de telles horreurs  et pourtant ! Tout le mérite est à attribuer aux comédiens.

“CRASH ZONE”

comédie de J-P Martinez par le Théâtre de La Ronde

un titre évoquant une catastrophe aérienne mais qui est ici traitée de façon burlesque , comme un pied de nez au destin . L’absurde des situations y est servie par un jeu burlesque et décalé.

Trois clowns blancs, clone de Buster Keaton, ou de Laurel et Hardy…  qui sont ils que font ils là ?  sont ils frères ou nés de mére inconnue ?

Comique de l’absurde et rires étonnés : une soirée originale.

Erika Fischer à La Licorne : une boule d’énergie. C’est une Erika en pleine forme qui a envahi la scène de La Licorne. Elle a exprimé sa joie de retrouver le public après une longue absence. Le partage avec le public était palpable. La Licorne de son côté était contente d’accueillir cette artiste amie et qui avait été la première à performer dans sa nouvelle salle. Salle qui ce soir était pleine, comme un symbole du renouveau du spectacle vivant. Oui, pendant cette soirée, il y eu beaucoup d’énergie, beaucoup d’optimisme, beaucoup d’amour et beaucoup de rires. Et comme le dit Erika dans l’une de ses chansons : « Quoi de mieux que de vivre sa passion ! »   
Il a fallu refuser du monde le quota de spectateurs autorisé étant atteint. Mais Erika et La Licorne se sont mis d’accord : Elle reviendra présenter son spectacle à la Licorne le samedi  12 février à 20h30.
Erika Fischer à La Licorne C’est un feuilleton : Elle est venue  en novembre. Cette boule d’énergie et de joie, a conquis le public venu nombreux en fin 2021. Il a fallu refuser du monde, alors  La Licorne lui a ouvert de nouveau sa scène le 12 février  et ce fut le même engouement il a fallu refuser du monde.
Deux représentations , deux salles combles et deux succès. 
Erika et La Licorne une relation forte.
L’affiche signée par les spectateurs.

« Les Faucheuses  » Chansonnières

Arachnophobes ne craignez rien ! ces araignées-là ne vous piqueront pas…. Quoique leurs textes puissent provoquer certaines réactions. Qu’est-ce que « Les Faucheuses » ? ce sont tout d’abord deux voix et une guitare et toutes trois s’entendent parfaitement, de même que nos deux Faucheuses qui s’expriment dans un ballet musical et corporel parfaitement synchronisé. Pourtant ce n’est pas de la danse, ce n’est pas non plus du théâtre, non ce sont des « Chansonnières » inclassables et provocatrices. Ce sont deux clowns blancs, car derrière leurs visages blafards il y a leurs textes où se mêlent poésie, humour parfois grinçant, autodérision et qui évoquent des sujets de la vie : l’Amour, la Mort, les violences faites aux femmes et bien d’autres…. Elles nous embarquent dans leur univers onirique, révolté et déjanté et nous font voyager à travers le temps et les émotions. Leur magie s’est parfaitement accordée avec celle de La Licorne et ces faucheuses-là y ont glané, pour leurs spectateurs, quelques minutes de plaisir.

« L’Illusion Comique« 

Cette pièce de Corneille, sur le thème du théâtre dans le théâtre a été adaptée par Nicole Sergent et mise en scène, façon Commedia Del Arte, par Alain Guerrieri et toute la troupe de la Posada de Don Quichotte de la MJC de Cavaillon.  De la joie, de l’humour et une énergie folle se dégage de cette troupe amie. Ce spectacle est venu le 8 octobre à La Licorne.
Ce jour-là, c’est un cocktail détonnant et étonnant qui s’est présenté sur scène : La pièce « L’illusion comique » de Corneille, réadaptée par Nicole, mise en scène par Alain dans l’esprit commedia dell’arte, interprétée par les comédiens déchainés de « La Posada de Don Quichotte », et le tout sur la scène de La Licorne. Et tous, (même Corneille j’en suis convaincu) ravis de renouer avec un public si longtemps absent. Un public qui s’est bien amusé aux péripéties de cette aventure un peu loufoque ou théâtre et réalité s’entremêlent sur scène : du théâtre dans le théâtre et la commedia dell’arte, le délire est assuré ! En sortant les spectateurs, partageaient entre eux : « C’était drôle, j’ai bien ri ! Ce genre de spectacle ça fait du bien par les temps qui courent. ». En effet, cela fait du bien de voir revivre le « spectacle vivant ».  Une sacrée reprise pour notre salle de La Licorne.  

Une soirée chansons et rires à La Licorne.

Le Vendredi 25 juin, ce fut une belle soirée de partage : Une poignée d’amis, de la joie de l’humour, Nicole et son public ont passé une bonne soirée.
Elle a interprété des chansons connues dont elle a modifié le texte de certaines, se moquant du Covid et du confinement, de l’abandon d’animaux au début de l’été ou encore de la prise de poids. Une belle soirée dans la douceur de ce début d’été et le public est reparti ravi. Un spectacle à présenter de nouveau, pour le plaisir.

 

 

Le vendredi 11 juin puis le 2 octobre 2021, dans la salle de La Licorne, nous avons présenté :

« Les merveilleuses histoires, sous la lune »

C’est un spectacle de contes pour enfants et adultes. Claude a écrit des histoires pour ses petits-enfants. Il a fait lire ces contes à Bertrand et tous deux ont construit un spectacle de contes avec une mise en scène originale, pour séduire petits et grands…
Vous pouvez ainsi suivre les aventures de Papayette la petite papoue courageuse, d’un drôle de petit lion, du crocodile qui a mal aux dents ou de Aya et sa tortue Câline….
Spectacle bien accueilli par les plus jeunes (mais aussi par les parents) à la fin du spectacle, une jeune spectatrice est venue me dire « ça m’a beaucoup plu ».
 
 

Pendant la saison 2019/2020

18 et 20 septembre  2020

« Les Chamanes de l’Arc en Ciel »

Pendant le confinement Dany, Nicole et Bertrand ont créé ce spectacle de contes et poésies et c’est devant un public d’amis, qui a fait l’effort de revenir après ces longs mois de fermeture, qu’ils ont eu le plaisir de le présenter ce premier spectacle de la nouvelle saison. À la fin de cette prestation, tous ont dit s’être sentis emportés par les histoires d’Aigle et Coyote, de Gamla et sont écureuil magique, de la naissance des Pléiades ou de la légende du fils du vent…

Spectateurs et comédiens ravis de faire revivre La Licorne, pendant peu de temps avant une nouvelle fermeture.

Vendredi  6 mars :      

          « A qui ma femme »

D’après G. Feydeau, par la Posada de Don Quichotte (MJC  Cavaillon).

Marcassol a la belle vie. C’est un riche homme d’affaires marié depuis peu à une délicieuse femme, Clarisse. Oui mais voilà, il ne la supporte plus. La passion s’est affaiblie et il s’ennuie avec elle. Il la trompe d’ailleurs avec la Comtesse Sonia Kaskoff, avec qui l’amour n’est pas triste. Se croyant son unique amant, Marcassol aimerait bien filer le parfait amour avec la volage Comtesse. Seulement, il n’est pas libre. Il va devoir se défaire de son encombrante épouse… en la rendant amoureuse d’un autre homme ! Et évidemment les choses ne se dérouleront pas comme prévu au long de ce vaudeville rebondissant.

Mise en scène par Alain Guerrieri avec un défi audacieux et intrigant…. Les rôles féminins étaient tenus par des hommes en costume masculin et les rôles d’hommes tenus par des femmes en costume féminin…. 

 

Vendredi 2 Octobre 2020

vendredi 28 février 2020

« Cathy de 8 à 9. »

Une femme, ancienne chanteuse, a invité ses parents et amis à un repas en soirée pour son anniversaire. Mais les convives n’arrivent pas… En attendant elle se parle à elle-même : souvenirs et anecdotes défilent avec une bonne dose d’autodérision Jusqu’au dénouement inattendu!

Deux succès pour Nicole lors de ces représentations dans sa salle de La Licorne, l’une avant puis l’autre après Covid,

 

Le Vendredi 7 Février

« Le vent des peupliers « 

 Comédie de Gérald Sibleyras, Mise en scène Vincent JULLIEN

Par la compagnie La Ronde de Sorgues.

3 retraités passent leur journée sur la terrasse de leur maison de retraite. Fernand, s’évanouit sans prévenir, René qui n’a plus qu’une jambe valide fait le tour de l’hospice à la recherche du sourire des jeunes filles et Gustave, hargneux, acariâtre pour tout dire désagréable. Nos 3 lascars sont unis dans la volonté de défendre « leur » terrasse. Ils sont intrigués par le vent qui secoue les peupliers sur la colline d’en face ; et ils décident d’y partir en expédition. Y parviendront-ils ?

Vendredi  24  janvier :      « Les Rustres »

De C. Goldoni         Par la troupe   l’Albatros   de Pernes.

Les Rustres.
Les femmes des rustres

 

 

Les Rustres (I rusteghi) est une pièce de théâtre en trois actes de Carlo Goldoni écrite en 1760.

Dans la Venise du XVIIIe siècle, une histoire de mariage arrangé déclenche une « guerre » des sexes ! Goldoni, en 1760, écrit un véritable manifeste féministe dont l’écho résonne aujourd’hui plus que jamais.

Vendredi 10 Janvier 2020 :

« L’antichambre » de Jean-Claude Brisville, par la troupe : Les Salonnières Théâtre. Cette jolie pièce de théâtre intimiste dans une langue élégante a trouvé un lieu idéal dans notre petite salle de La Licorne.

 

 
 
 
L’irruption de la jeune Julie de Lespinasse, intelligente, cultivée, sensible aux idées nouvelles au milieu du « salon » de Mme du Deffand, va y amener un vent de nouveauté. En effet, le projet d’encyclopédie universelle cristallise alors un débat idéologique entre anciens et modernes où Diderot et d’Alembert vont rejoindre Voltaire, Turgot et autres Montaigne en des controverses avant-gardistes que Mme du Deffand s’emploiera à combattre avec ses convictions d’Ancien Régime. Au contraire de Julie qui conquerra l’amitié des philosophes et des hommes d’esprit….
Julie est interprétée par Nathalie Molas qui est licornienne depuis de nombreuses années et qui est devenue « salonniére » pour l’occasion.

Vendredi  22  novembre :    

«  Plagiat »

De J. P. Martinez         Par la compagnie  Libre Théâtre

Comment, par un étrange Goncourt de circonstances, le plagiat peut conduire au meurtre, et le meurtre à la Légion d’Honneur… Une comédie très amorale sur la vanité de la gloire littéraire.
Depuis la publication de son premier roman, couronné par le Prix Goncourt, Alexandre jouit de sa réputation d’auteur à succès, et en perçoit les dividendes. On l’attend au Ministère de la Culture pour lui remettre la Médaille de Chevalier des Arts et des Lettres. Frédérique, son épouse, qui grâce à ses relations mondaines a contribué à le hisser au sommet de la gloire littéraire, l’aide à préparer son discours pour cette nouvelle consécration. C’est alors qu’Alexandre reçoit la visite d’une inconnue, qui pourrait bien remettre en cause cette belle réussite et ce parcours jusque-là sans faute…
 

Vendredi 8 novembre:

« Un ouvrage de dames »

par le théâtre des pas pressés

Comédie féroce, faisant l’éloge de la misandrie ordinaire écrite en 1977 en pleine vogue du café-théâtre…. Trois dames bien spéciales, une veuve haineuse du sexe masculin, une jeune femme en détresse qui dissimule un gros problème dans son cabas et une vieille fille en mal d’amour, vont se retrouver autour d’un banc.

Vendredi  18  octobre :

« L’amour est enfant de salaud »

d’Alan Ayckbourn,  par la compagnie   Les masqués  de Caromb

Barbara est célibataire et tient à le rester. Gilbert est veuf et ne s’intéresse qu’au bricolage. Nikki et Hamish s’adorent et vont bientôt se marier. Tout ce
petit monde se retrouve sous le même toit pour quelques jours. Tout se serait bien passé si Cupidon n’avait pas pété les plombs…

 

Vendredi  4  octobre :          « Ecrits d’amour »

 De C Bourgeyx                         Par    la troupe d’Uchaux

Le petit théâtre d’Uchaux est venu présenter « écrits d’amour » dans la salle de La Licorne. Et les huit comédiens ont interprétés avec humour des dialogues épistolaires des « écrits d’amour » tantôt comiques, tantôt poétiques, parfois improbables et parfois surréalistes….  Le public ravi a bien ri et a applaudi à la fin de chaque lettre.

Le Salut du petit théâtre d’Uchaux

La saison dernière à La Licorne


Le jeudi 6 juin« Une Drôle d’histoire » (2019)

L’histoire de France vue par des licornes.

Ce n’est pas une pièce mais une présentation de textes iconoclastes sur l’histoire de France : surprises et sourires assurés !

Tous les comédiens de La Licorne, anciens ou nouveaux, et ils étaient 18, ont participé à ce travail qui a abouti à ces deux représentations : l’une chez nous dans notre salle Chacha, l’autre dans ce magnifique cadre du théâtre de verdure de Cheval-Blanc. Et à chaque présentation ce fut un succès, les spectateurs sont repartis ravis et hilares de cette étrange leçon d’histoire.


Vendredi 24 mai  :  « Le NéoCID »

parodie du CID de Corneille,

réécrit par Nicole Sergent.  interprété par La Licorne.

Une « dernière » est un moment toujours un peu émouvant. Les comédiens disent au revoir à un spectacle qu’ils ont travaillé et joué pendant deux saisons. Mais, pour cette représentation du NéoCID à la Licorne, le public venu nombreux, était lui aussi un peu triste de dire au revoir à ce spectacle. Tous se sont bien amusés, sur scène ou dans la salle aux péripéties de ce pauvre « Roro » obligé de sauver du déshonneur son débris de père, et de risquer ainsi l’amour de sa Chichi ! Heureusement l’amour triomphe ! à la sortie comédiens et spectateurs se congratulaient d’avoir partagé les rires et les émotions, certains étaient venu revoir ce NéoCID et l’ont trouvé « mieux que la première fois !» Alors, « vive le spectacle vivant ! » et à bientôt pour une nouvelle création.


Vendredi 10 mai  :  « La mastication des morts. »

de Patrick Kermann.  par les « grains de sable »

Ce spectacle à l’humour noir et au « parlé » parfois un peu cru, a surpris le public de La Licorne et à la sortie les avis étaient partagés, certains avaient beaucoup aimé et bien ri, tandis que d’autres trouvaient la situation un peu sombre, tous ont été interpelés par ce texte à l’ironie mordante.


Vendredi 26 avril :      » Une VIE au fil du temps. »

 CHANSONS FRANÇAISES par le duo Antidote,

« Une VIE. »  Au fil du temps autour de la chanson française. La vie d’un couple raconté par les tubes de la canson française. Une belle histoire.


Vendredi 19 avril :        « PAROLES DE FEMMES. »

Théâtre et chansons par le G.A.R.D. d’Aramon.

Un spectacle musical de Yves Michel mis  en scène par Jean-Claude Villette. Deux comédiennes dont l’une est chanteuse devisent allégrement et en vers sur la gent masculine et les rapports qu’elles entretiennent avec ces messieurs…. L’amour, la solitude, les cadeaux, la bigamie, la rupture, les nouvelles rencontres, la vénalité, la drague, les mensonges….Un spectacle musical d’Yves Michel. Mise en scène de Jean-Claude Villette. Par le G.A.R.D. d’Aramon.


 Vendredi 8 Mars:  « K’lin d’œil »  Par KARAMBOLA.

Soirée de sketches déjantés et déchainés….. Beaucoup de rires….. Un bon moment avec nos amis de Robion.

Vendredi 8 Mars:  « Barbara et plus si affinités…. » 

Chansons de Barbara et de Brassens par le duo Pascale et Eddy. Une soirée toute en poésie et en musique et qui a enchanté le public venu nombreux.


Vendredi 22 février :        « UNE PIÈCE D’ENFER. »

Comédie par les Pérennes de La Licorne:

Erika, Jacques, Aude

Spectacle présenté aux « Trente ans de La Licorne. » C’est une parodie de « Huis Clos », déjà joué par cette équipe. Mais « une pièce d’enfer. » n’a plus rien à voir avec la pièce de Sartre!! Cette création de La Licorne est un pastiche burlesque : Aude, Erika, Nicole, Jacques et Bertrand, se sont amusés à écrire et jouer cette parodie délirante ! Spectacle à ne pas manquer.


VENDREDI 1° Février:

 « LE DOCTEUR NORBERT et LE LAPIN COQUIN. »

La salle de La Licorne était pleine le 1° février pour ce fameux « Docteur Norbert et le Lapin Coquin » et nous nous sommes bien amusés: nous les comédiens et les spectateur: ça, on peut dire que nous avons bien ri !!!


VENDREDI 18  Janvier:  « L’avare »  de Molière

par le théâtre de la ronde.

Le théâtre de la Ronde de Sorgues est venu nous présenter « L’avare » de Molière, la salle était pleine et nous avons bien ri à cette interprétation. Harpagon s’est rendu bien ridicule avec sa cassette. Mais l’amour triomphe et les amoureux vont pouvoir s’aimer ! Pour une fois ce n’est pas l’argent qui est le maître… Enfin, l’avare a tout de même retrouvé sa cassette.


VENDREDI 28  Décembre : Veillée « Mystères et légendes! »

Le vendredi 28 décembre eu lieu la « Veillée à l’ancienne » de La LICORNE et ce fut une belle soirée. Le thème cette année « Mystères et Légendes » plusieurs ont participé avec des histoires, des légendes: Et il y eu beaucoup de mystères : La légende des « Goddam » du mont saint Michel, celle de saint Nicolas, le mystère du corps qui disparaît, de la cocotte qui accouche, du crâne qui parle, l’histoire des siffleurs, il y eu aussi l’objet mystérieux et bien d’autres surprises… Nous nous sommes séparé sur le verre de l’amitié et en se souhaitant tout le meilleur pour 2019.


VENDREDI 7 Décembre : Luc BRIAN chante Michel LEGRAND »: « LE GRAND VOYAGE »

Musiques et chansons de Michel LEGRAND dont certaines furent reprise en cœur par la public.


Dimanche 11 Novembre 2018, à Cheval-Blanc.

Puis le Vendredi 16 Novembre à MORNAS.

 « VOUS FAITES PAS DU MAUVAIS SANG »  

une lecture de la correspondance pendant la guerre 14 du soldat  Paul REQUISTON un « poilu » de Cheval-Blanc. Ce 11 Novembre 2018 fut un bel hommage à nos « morts pour la France » la cérémonie du matin liant toutes les générations. Et La LICORNE, à la tombée du jour, a fait de nouveau une lecture théâtralisée des lettres de Paul REQUISTON : la salle était pleine et certains qui avaient déjà vu ce spectacle ont tenu à le revoir en cet anniversaire… L’émotion fut la même et les mots de Paul et Junie REQUISTON portés par Jean-Charles et Sibyle ont traversé le siècle pour nous toucher au cœur. Puissions-nous ne jamais oublier le courage de ces hommes et l’inanité de la guerre.

Le texte de ces lettres a été édité et pour prolonger le souvenir, vous pouvez l’acquérir pour 10 euros:  contactez la LICORNE 04.90.71.73.42.


Vendredi 5 octobre : « Moins deux »

de Samuel Benchetrit. Par la compagnie du Grain de Sable

Ça commence dans une chambre d’hôpital. Juste deux lits, avec à l’intérieur, deux types qui ne se connaissent pas. Jules Tourtin, soixante-douze ans, deux semaines à vivre du fait que son rein droit est encore plus pourri que son rein gauche. Paul Blanchot, soixante-treize ans, une semaine à vivre car ses poumons l’ont trahi. Ils auraient pu en rester là, mais avec leurs trois semaines d’espérance à deux, ils préfèrent fuguer, histoire d’aller faire un tour dehors, pour s’assurer que le monde n’a plus besoin d’eux. Les aventures commencent, l’amour les rattrape et l’amitié surprenante risque bien de leur tomber dessus…


30 Mai 2018 : « Au temps du cabaret »

De Yves Michel: Paroles et musiques.

Avec  Jacqueline Passemard (chant) et Yves Michel (piano chant), accompagnés par  Laurent Astoul (contrebasse et William Léon (Batterie).

La salle de la Licorne est devenue, pour une soirée, un « cabaret parisien » ! Dans une ambiance chaleureuse et par le voix de Jacqueline Passemard Yves Michel  a fait revivre le temps d’un instant, l’ambiance de ces lieux de gaité et de charme. 

Yves Michel et Jacqueline Passemard.


 

Vendredi 4 mai :  » Quatre à quatre »

De Michel Garneau. Par « les tréteaux du sud » de Marseille.

Une belle soirée en compagnie des « tréteaux du sud » venus de Marseille pour nous présenter « Quatre à quatre » de Michel Garneau, une pièce de femmes écrite par un homme, belle plongée dans le monde du Québec deux femmes : la mère et la fille discutent sur leur sort, mais la grand-mère et l’arrière-grand-mère décédées reviennent dans ce grenier pour parler avec elles, un échange sur 4 générations. Une interprétation sensible et avec beaucoup d’émotions. Un groupe bien sympathique qui a pu partager avec le public… Bonne continuation aux « Tréteaux du sud » !